« MAXIME L’ESTIME »

L’AFPSSU (Association Française de Promotion de la Santé dans l’environnement scolaire et universitaire) a lancé en 2015 un appel à projets sur le thème : Enfants et Adolescents sur la route de leur vie, comment les aider à avancer au-delà des freins liés aux épreuves de la vie.

L’équipe éducative de la classe de 3ème du LEGTPA de Magnac-Laval, soucieuse d’amener les élèves à leur réussite scolaire, personnelle et professionnelle, a proposé un projet « Maxime l’estime » axé sur le développement des compétences psycho-sociales tout au long de l’année scolaire. L’objectif général de ce projet est de faire que l’école ne soit pas un frein, mais un moteur dans la construction de l’estime de soi des élèves et de leur devenir.

ESTIME1

L’idée de ce projet est née du constat récurrent d’une dégradation du ressenti des élèves, de leur famille comme des enseignants sur leur vie à l’école. Les incidents sur leur santé sont multiples : souffrance psychique, conduites dangereuses et prises de risque, maladies somatiques, désinvestissements voire décrochage scolaire. Mais l’école est aussi un espace où tous les jeunes blessés par la vie peuvent aussi trouver des ressources précieuses pour leur permettre d’aller de l’avant, dépasser ces épreuves et se projeter de façon positive dans la vie.

Dès la semaine d’intégration, plusieurs actions ont été menées par l’équipe pluridisciplinaire afin de créer un climat de confiance. Tout au long de l’année, chaque élève de 3ème crée un carnet d’estime de soi dans lequel il expérimente des outils pour analyser et apprendre de son expérience. A travers des ateliers de dessin, d’estimomètre, de relaxation et de slam, le jeune apprend à valoriser ses réussites et à dépasser ses échecs.

ESTIME2

ESTIME2

Le projet a fait partie des lauréats de l’appel à initiatives et a été récompensé par le Dr. ROMANO le vendredi 29 janvier 2016 à Paris, durant le colloque de l’AFPSSU. Le lycée a reçu un chèque de 1000 €, un abonnement à la revue de l’association, la confection d’un banner et un trophée.

Notre présence sur le stand a permis d’échanger avec de nombreux collègues enseignants, infirmières, éducateurs et médecins.

 

estime3estime4

La suite des actions menées au deuxième semestre nous laisse espérer une réussite de nos élèves à l’obtention de leur Diplôme National du Brevet.

 

Cathia BOUCHERON,

Enseignante en Education Socio-Culturelle

Elise LANOY-MERLIER,

Infirmière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liens institutionnels